Règles et conseils pour stocker vos produits phytosanitaires

Pour un stockage des produits phytosanitaires en toute sécurité, Setam vous propose ce petit guide. Découvrez nos conseils pour faire un stockage dans les règles de l’art pour les produits phytosanitaires, fongicides, insecticides, herbicides…

Armoire phyto : une solution simple pour stocker vos produits phytosanitaires


L’armoire phytosanitaire possède de nombreux avantages pour stocker vos produits antiparasitaires / phytos :

  • Rapidité : L’armoire phyto est généralement en stock et est expédié sous 48 heures. Construire un local spécifique requiert des travaux plus importants avec généralement de la maçonnerie, installation de rayonnage avec rétention …
  • Economique : L’armoire est économique à l’achat par rapport à l’achat d’un local phytosanitaire préfabriqué.
  • Sécurité : L’armoire phytosanitaire est équipée de portes battantes avec fermeture par serrure pour sécuriser l’accès aux produits. L’armoire est livrée avec les affichages de sécurité : pictos normalisés, numéros d’urgence…
  • Rétention : En cas de fuite d’un bidon, les étagères permettent la rétention des produits.
  • Différents Volumes : il est possible de choisir différents modèles d’armoires selon vos besoins de stockage. Les volumes intérieurs varient entre 70 et 300 litres en fonction des dimensions.

Règles de stockage produits phytosanitaires :

Ce stockage est réglementé par le décret n°87-361 du 27 mai 1987. Voir ci-dessous nos explications pour respecter ce décret.
L’armoire phytosanitaire est une solution rapide à mettre en place et permet de vous mettre en conformité par rapport aux règles de stockage. Les armoires Setam respectent les conditions suivantes :

  • L’armoire doit avoir des aérations / ventilations
  • L’armoire doit être équipée d’une serrure à clé
  • Les portes battantes doivent s’ouvrir vers l’extérieur.
  • Présence de pictogrammes informant sur les dangers des produits.

Autres règles à respecter

  • Vous ne devez pas stocker d’autres produits dans l’armoire phyto
  • L’employeur doit conserver la clé de l’armoire
  • Les utilisateurs doivent s’assurer que les conditions de stockage respectent les règles édictées dans les fiches de données sécurité de chaque produit. Par exemple, il ne faut pas stocker au même endroit des produits incompatible. Il faut veiller à un stockage dans les bonnes plages de températures.
  • L’emballage ne doit pas être modifié. Il faut conserver les produits dans l’emballage d’origine. Ne pas enlever les étiquettes d’origine.
  • L’installation électrique du local phytosanitaire doit être en bon état et conforme à la norme NF C.15.100
  • Protection incendie : un extincteur à poudre du type ABC doit être installé à proximité. L’extincteur sera positionné à l’extérieur du local prévu pour les produits phytos.
  • Protection des travailleurs : l’employeur doit fournir des Equipements de Protection Individuelle. Ces EPI doivent être stockés dans un local différent et dans une armoire ou un vestiaire spécifique.
  • Réserve d’eau : une réserve d’eau devra être disponible à l’extérieur du local. Cet eau pourra servir en cas de dispersion accidentelle ou souillure. La réserve sera positionnée à l’extérieur du local.
  • Les instruments ou ustensiles utilisés avec les produits phytosanitaires sont conservés dans un local spécifique.
  • Ne pas fumer, boire ou manger dans le local phytosanitaire. L’employeur doit afficher cette interdiction dans le local de stockage.

Textes de loi encadrant le stockage de produits phytosanitaires

Vous trouverez ci-dessous les principaux articles du Décret n°87-361 du 27 mai 1987 .
Ce décret fixe les règles pour assurer une bonne protection des travailleurs agricoles qui doivent utiliser des produits phytosanitaires.

Article 3  » Les produits antiparasitaires doivent être conservés dans leur emballage d’origine jusqu’au moment de leur utilisation.
Les emballages utilisés pour les besoins des opérations de manutention doivent présenter les mêmes garanties que celles qui étaient exigées de l’emballage d’origine. »

Article 4 « Les produits antiparasitaires doivent être placés dans un local réservé à cet usage.
Ce local doit être aéré ou ventilé. Il doit être fermé à clef s’il contient des produits antiparasitaires classés très toxiques, toxiques, cancérogènes, tératogènes ou mutagènes. Cette clef est conservée par l’employeur.
Article 5 «  Seul peut être utilisé du matériel réservé à l’usage des produits antiparasitaires. »

Article 8  » Par dérogation aux dispositions de l’article R. 232-24 du code du travail, les équipements de protection doivent, après leur nettoyage, être placés dans une armoire-vestiaire individuelle destinée à ce seul usage »
Article 9 « A l’issue des opérations d’application des produits, (l’employeur) doit veiller à ce que les travailleurs se lavent le corps. Article 10  » L’employeur doit interdire aux travailleurs de priser, de fumer, de boire et de manger lors de toute exposition aux produits antiparasitaires et avant qu’il ait été procédé au nettoyage corporel. « 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *